fleche Contact

fleche Nous Suivre




fleche Revue de presse


fleche Archives

 
 
 
 
 

Questions Sports

sports

 

(MAJ 01/04/2019)

 

Vous souhaitez que votre jeune pratique une activité physique ou sportive?


Le sport est un excellent vecteur d’inclusion pour les personnes TSA: L’activité physique et sportive constitue un moyen privilégié pour la personne avec autisme de développer ses capacités aussi bien dans les domaines sensori-moteurs, que dans ceux de la communication et de la socialisation...

 

La pratique d‘une activité sportive facilite l’apprentissage de la vie en société, car elle permet de vivre des expériences avec d’autres personnes, de mieux interagir avec ses pairs, de s’affirmer, de communiquer, d’être valorisé, de s’intégrer au sein d’un groupe ainsi que de se sentir utile et accepté.

 

Bénéfices d'une pratique physique ou sportive pour les jeunes TSA

Les activités sportives offrent des situations d’interactions qui permettent d‘acquérir de nombreuses habiletés transférables à la vie quotidienne.  La pratique d‘un sport, présente des bienfaits en termes de santé et limite certains risques somatiques, avec des effets  aux plans:


► Physique et sensoriel

  • amélioration de l‘équilibre, de l’agilité, de la coordination et de la dextérité.
  • diminution des hyperréactivités sensorielles (meilleure tolérance au toucher, à la présence de foules et  d‘environnements bruyants).  

 

► Psychologique

  • meilleure estime et confiance en soi;
  • meilleure gestion de certaines émotions (impulsivité, colère, agressivité. etc);
  • contribution au développement de l’autonomie.

 

► Cognitif

  • pratiquer une activité sportive donne une discipline, offre l’occasion de vivre des réussites et fournit l’opportunité de développer des stratégies, seul ou en équipe;
  • meilleure écoute et concentration;
  • meilleure collaboration avec les partenaires d’activités;
  • développement de la flexibilité mentale, de la capacité à résoudre des problèmes et meilleure utilisation de la mémoire de travail. 

 

► Social

  • développement d’attitudes et de comportements responsables, afin d‘établir des relations saines, à s’entendre avec ses partenaires, à s’opposer à un adversaire et à travailler en équipe; 
  • meilleure communication avec autrui;
  • ouverture aux autres (meilleure interactions sociales);
  • développement de comportements appropriés.

 

Difficultés rencontrées

  • liées au TSA ou à ses troubles associés:
    • Difficultés dans la réalisation d’une action, soit sur le plan de la compréhension, de l’attention aux consignes, des anticipations ou des stratégies à développer;
    • Difficultés d’exécution de mouvement (souvent perçues comme de la maladresse), se manifestant par une incapacité à imiter correctement un mouvement ou à le produire sur commande verbale; Limitations sur le plan de la motricité globale (par manque de force, de coordination, d’équilibre ou de rapidité)
  • liées à l’environnement physique et social de l’activité
  • liées a l’activité physique ou sportive elle-même où certains sports demandant des pré-requis essentiels.

 

Il est important d’évaluer les compétences et difficultés propres à chaque jeune afin de trouver un sport et un contexte de pratique qui le mette en situation de réussite, en fonction de sa capacité à comprendre et respecter les consignes motrices et les règles, tout en tenant compte de ses intérêts.

 

Choix de l'activité

Tout en dosant ou évitant les situations trop exigeantes ou contraignantes pour le jeune, il est souhaitable de choisir l’activité en fonction:

  • des intérêts personnels et préférences du jeune (et non des opportunités sociales qu’elle peut apporter);  
  • des habiletés du jeune (niveau de complexité de manipulation de matériel, grosseur);
  • des particularités sensorielles et motrices du jeune;
  • des bénéfices spécifiques que le jeune peut en retirer.

 

Certaines activités structurées et prévisibles peuvent être favorables dans certains cas: 

  • Activités aquatiques pour l’amélioration des habiletés motrices;
  • Activités équestres pour l’amélioration du profil sensoriel;
  • Arts martiaux pour la diminution des comportements stéréotypés et une meilleure autogestion;
  • Activités sur console Nintendo Wii pour l’amélioration des habiletés cognitives.

 

► Contexte de pratique

En fonction du profil du jeune TSA et du sport choisi, celui-ci pourra se pratiquer en inclusion en milieu ordinaire (en club ou non) ou en tant que licencié d’un club de Sport adapté (permettant de pratiquer dans les meilleures conditions (structures d’accueil, programmes, information, formation des éducateurs sportifs et entraîneurs…) le sport de son choix  sans mettre que la recherche des performances soit au centre des préoccupations.

 

  • Placer le jeune dans un groupe approprié pour son âge, mais aussi en fonction de ses habiletés;
  • Gradation de l’activité, adaptation de l’activité aux capacités du jeune (ex. : simplifier les consignes);
  • Favoriser un contexte récréatif plutôt que compétitif;
  • Privilégier les activités individuelles, en duo ou en petit groupe pour augmenter progressivement le nombre de participants;
  • Privilégier un apprentissage progressif  et augmenter le niveau de difficulté selon la progression, l’aisance et le niveau de maîtrise du jeune;

 

​Vous trouverez ci dessous une liste reprenant des adresses et des liens ressources pour vous aider à obtenir des informations générales et pour trouver des activités physiques et sportives pour vos jeunes.

 

Outils et stratégies à considérer

► A destination des aidants,..

  • Discuter avec l’intervenant (entraîneur, enseignant,éducateur, etc.) du profil de votre jeune
  • Apporter le cas échéant une feuille explicative expliquant les forces et les limites du jeune
  • Informer l’intervenant sur les stratégies de communication utilisées
  • Établir conjointement les comportements acceptables et inacceptables.  Informer l’intervenant sur les stratégies à appliquer lors d’un comportement inacceptable
  • Apprendre au jeune à contrôler ses comportements afin de réduire l’aide qu’il doit recevoir durant l’activité

 

► A destination des entraineurs, encadrants..

  • Connaître les forces et les limites du jeune, notamment ses particularités sur le plan moteur et sensoriel
  • Connaître les intérêts du jeune et miser sur ses forces
  • Utiliser les stratégies de communication  (Nommer le jeune, Adapter le message, les explications et les enseignements, diminuer la quantité d’informations, ne donner qu'une consigne simple à la fois en utilisant un vocabulaire concret, connu; ralentir le débit verbal et appuyer le message par des gestes, des démonstrations) ou apprendre celles utilisées à la maison
  • Vérifier la compréhension verbale du jeune (poser des questions pour vérifier la compréhension, utiliser la redondance, la répétition et la reformulation au besoin) et lui laisser le temps de comprendre et de répondre à la question posée

  • Si possible contrôler le bruit ambiant

  • Être consistant dans ses demandes et constant dans ses exigences

  • Souligner les succès, même les petits
  • Utiliser des vidéos, des repères visuels (gestes, écrits, dessins, pictogrammes) pour appuyer les enseignements
  • Discuter avec le parent (avant et après l’activité)
  • Écouter le jeune, lui demander la permission avant de le toucher ou de l’aider
  • Donner des exemples de l’activité à pratiquer
  • Communiquer avec des organismes qui travaillent avec les jeunes ayant un TSA

 

► A destination des pairs,..

  • Favoriser la présence d’amis dans le groupe
  • Sensibiliser les autres jeunes du groupe au TSA
  • Donner des exemples de l’activité à pratiquer

 

 

 

 

Retour

 
Dernière modification : 24/06/2019